Le DOE numérique ou BIM gestion

:Le DOE numérique ou BIM gestion
Le DOE numérique ou BIM gestion 2019-03-04T16:45:05+02:00

Jonathan RENOU, BIM manager et auteur du livre référence “Revit pour le BIM” a pris la parole dans le magazine Le BIM et vous pour expliquer le DOE numérique pour le BIM gestion. Vous trouverez ci-dessous l’intégralité de son interview.

” Il est important de sensibiliser les acteurs à l’anticipation. Si un maître d’ouvrage envisage d’exploiter la maquette en maintenance ultérieure, il est primordial
de définir les besoins très tôt dans l’opération. Le cahier des charges BIM doit donc en tenir compte.

A ce jour, les besoins des maîtres d’ouvrage divergent. Certains souhaitent obtenir un DOE numérique sans savoir encore comment ils l’exploiteront. D’autres
réfléchissent à l’intégration de ces DOE numériques dans leur GMAO (Gestion maintenance assistée par ordinateur).

En fonction du besoin identifié, la méthodologie de travail en BIM peut varier. Dans le deuxième cas, il faut extraire et structurer les données pour qu’elles
soient compatibles avec leur GMAO. Des questions sont soulevées aujourd’hui. Quid de la mise à jour des maquettes numériques quand il y a modifications
ultérieures (aspect géométrique, gestion de la base de données) ? Qui en est responsable ? Qui devra modifier la maquette : sous-traitant, service interne
gestion patrimoine, … ? L’enjeu étant de toujours disposer de données à jour.

Quel format pour le DOE numérique ? Quelles informations conserver ?

Autre point important concernant le DOE. Parfois il faut dégrader la maquette remise lors du DOE. Certaines données inutiles «polluent» la base patrimoniale. Dans ce cas là, il faut réduire les informations au niveau des besoins réels du gestionnaire.

D’où l’importance de bien travailler sur cette thématique entre la maîtrise d’oeuvre, les entreprises et la maîtrise d’ouvrage.

DOE ou maquette ?

Il est fréquent de devoir créer une maquette de gestion. Cette dernière sera intégrée dans le GMAO et sera différente du DOE numérique remis par les entreprises. La convention BIM doit dans ce cas définir qui remet la maquette de gestion. C’est une partie non négligeable du travail du BIM manager. Ce ne sont que les prémices du BIM. Il n’y a pas aujourd’hui de recette établie quant à la méthode à appliquer.

Je travaille actuellement sur le développement de scripts pour extraire du DOE numérique les données importantes pour le gestionnaire. Beaucoup d’échanges, de tests avec les partenaires du projet pour fiabiliser l’intégration des données dans la GMAO. Nous ne manquerons pas de revenir vers vous pour partager cette expérience dans un prochain numéro ou à l’occasion d’une future rencontre.”