BIM et étude de prix

BIM et étude de prix 2020-02-13T12:18:40+01:00
portrait Florian GIRAUD BIM manager Atlancad

par Florian GIRAUD, BIM manager Atlancad

La maquette numérique améliore les nomenclatures ou extractions de quantités :
– fiabilité des quantités
– suivi des modifications

La mise à jour est rapide. Suivant le logiciel utilisé, vous pouvez vous connecter à un logiciel qui permet de réaliser les pièces écrites (dont CCTP).
Sur les projets BIM, la maîtrise d’ouvrage demande aux économistes de travailler en BIM pour extraire les quantités des maquettes. Ces derniers utilisent des
outils tels que Devisoc et Attic+ qui sont un investissement financier. Il leur faut toutefois veiller à ce que tout le monde travaille sur la maquette et la bonne liaison
avec Excel. La vigilance est de mise sur l’analyse de la donnée brute extraite, sa fiabilité sur les surfaces notamment… Il faut prévoir un pourcentage d’erreur.

Les logiciels de modélisation proposent une liaison avec Excel. Cela permet aux économistes de conserver leur base de données existante. Le travail de départ consiste à lier l’information à l’élément concerné.

A noter :

■ Pour pouvoir chiffrer les éléments, il faut que les éléments soient dessinés
■ Le détail de modélisation est important pour le chiffrage ex : les plinthes
■ Il faut extrapoler en croisant les données.

Le savoir des économistes est un atout indéniable. Parce que le métier d’économiste ne se résume pas à quantifier. Leur savoir-faire réside dans les préconisations
techniques. C’est une fonction peu prise en compte dans le BIM, comme la VRD qui possède des logiciels basés sur AutoCAD.

X